Informatique

Sécurité informatique : fuite de données sur l’iPhone

L’utilisation d’un iPhone pourrait être un danger potentiel menaçant la sécurité des informations personnelles a révélé Vladimir Katalov, le PDG d’Elcomosoft, une société russe spécialisée dans la détection de piratage informatique, lorsqu’il a été interviewé par le magazine Forbes. En effet, la sécurisation des données sur iPhone est très précaire, les utilisateurs peuvent se faire voler des données à leur insu à cause de la fonction sauvegarde automatique d’iCloud. La synchronisation des informations augmente favorablement les risques de piratages de données. Cet article lève le voile sur le mobile utilisé par des millions d’utilisateurs dans le monde qui pourraient être victimes de vols de données personnelles un jour ou l’autre, sans le savoir.

La sauvegarde des appels : une période trop étendue

Le mode de sauvegarde des appels est très préoccupant en ce qui concerne les appareils mobiles iPhone. Même si les utilisateurs effacent l’historique de leurs appels depuis leurs mobiles, la synchronisation du terminal avec l’iCloud permet de remonter l’historique jusqu’à quatre mois sans que l’utilisateur le sache. Même si vous aviez désactivé cette fonction, le serveur iCloud continue d’emmagasiner les données dans votre historique. Le PDG d’Elcomsoft a réitéré qu’il n’existe aucun moyen pour désactiver la fonction de synchronisation sans supprimer entièrement l’iCloud. Revers de la médaille, l’iCloud est comme un poumon de l’appareil, s’il n’existait plus, de nombreuses applications vont être hors d’usage ce qui rend problématique sa désactivation.

Les types de données qui fuitent sur le serveur iCloud

Cette fuite de données a eu lieu depuis l’introduction de l’iOS8, exactement au moment où il était possible de synchroniser les informations sur iPad, Mac et iPhone afin de faciliter la réception et l’envoi d’appel. Tous les appareils suivant cette génération d’iOS8 sont également concernant, surtout avec l’introduction de la fonction CallKit qui permettait de se connecter sur le compte Skype ou WhatsApp. Il était donc très facile d’enregistrer toutes les informations de communication via ses interfaces de messagerie instantanée. Les informations dans les journaux d’appels, à savoir la date, la durée et le type d’appel sont également enregistrés dans le serveur iCloud.

Le point de vue d’Apple concernant la protection des données des utilisateurs d’iPhone

En contre-offensive, Apple affirme que la synchronisation de l’historique des appels permettait au contraire au client de préserver leurs données privées et que seule la connaissance du mot de passe du client permettait d’accéder à ses informations personnelles.