Nouvelles Technologies

Après Big Dog, Atlas et Spot : Boston Dynamic présente son bipède Handle

Boston Dynamic marche sur les pas de son succès en continuant d’inventer de nouveaux prototypes de robots. Après Big Dog, le géant capable de transporter des charges très lourdes sur des terrains ardus, Atlas le bipède capable de se déplacer sur des terrains enneigés tout en transportant de gros colis, ou encore Spot, le robot silencieux qui peut se déplacer à grande allure, c’est au tour de Spot de briller sous les feux des projecteurs. Malgré cette grande avancée, le poulain de Google est racheté par le constructeur japonais de robots humanoïdes Softbank. De cette alliance, Boston Dynamic, pense toucher d’autres secteurs d’activités, si jusqu’à aujourd’hui, l’entreprise s’est spécialisée dans les services militaires.

Handle : le nouveau robot bipède de Boston Dynamics

Boston Dynamic a présenté son nouveau robot bipède sorti tout droit de ses laboratoires. Capable de courir, de faire de la manutention et de s’élever en hauteur, Handle a été optimisé pour être assez solide. Ses développeurs ont surtout amélioré l’équilibre de ses jambes mécaniques, un point qui a été négligé sur ses aînés. Ainsi, sur sa paire de jambes mécaniques, Handle peut réaliser des performances qu’un humain ne pourrait pas atteindre. Ni le poids des charges qu’il porte ni la vitesse de son déplacement ne peuvent être devancés.

Ce robot à deux pattes est également capable de faire des figures acrobatiques sans perdre son équilibre. Capable de rouler, de se balancer et de tourner, il peut faire divers mouvements tout en transportant un objet. La plus grande particularité de Boston Dynamic est qu’il peut évoluer dans des espaces restreints comme lorsqu’un entrepôt est rempli de stocks. De plus, grâce à son intelligence artificielle, Handle est capable de franchir à 80% les obstacles. Mais si le robot a pris des coups dans ses déviations et a trébuché, il est capable de se relever tout seul et de retrouver rapidement son équilibre.

Boston Dynamic se sépare de Google avec de nouveaux projets en vue

Après avoir racheté Boston Dynamic en 2013, Google se sépare finalement de sa filiale spécialisée dans la robotique. Cette séparation est surtout due à des problèmes éthiques, notamment au fait que Boston Dynamic a servi à l’armée en fabricant des robots capables d’évoluer sur des terrains hostiles. Cette image ne reflète pas celle dont Google a envie de projeter. Sous les ailes de son nouveau parrain, l’entreprise japonaise Softbank, Boston Dynamic compte changer de visage. M. Raibert, fondateur de l’entreprise pense chercher de nouveaux marchés notamment dans le troisième âge ou dans les services aux particuliers.